Randonnée et brame du cerf en Ardenne belge

3 Avr 2020

À l’automne dernier, Wallonie Belgique Tourisme nous a proposé de partir le temps d’un week-end avec Julien Libert du blog Sentiers du Phoenix à la découverte de l’Ardenne belge lors de la saison du brame du cerf. Une micro-aventure à quelques heures de route de la maison ? Nous avons foncé sans hésiter !

C’est où l’Ardenne ?

L’Ardenne, c’est une région naturelle sans limites bien définies qui se trouve à cheval sur la Belgique, la France et le Luxembourg. C’est une ancienne chaîne de montagnes qui est aujourd’hui devenue le massif ardennais avec des sommets culminants grosso-modo entre 400 et 700m.

Micro-aventure en Ardenne

On ne va pas se mentir, on n’a pas vraiment l’habitude de ce genre de week-end. Randonnée + bivouac, c’est une première pour nous ! Après avoir retrouvé Julien et les autres participants, on démarre sur les chapeaux de roues. Julien a des jambes de deux mètres et est habitué des trails. Autant dire que quand il commence à marcher, pas le temps de s’échauffer, il faut y aller ! On se retrouve rapidement dans la forêt. On a comme une sensation de déjà-vu. En fait, nous suivons sur Instagram plusieurs photographes animaliers de la région et on a l’impression d’être à l’intérieur de leurs photos que nous trouvions si belles. On est en pleine nature et ça nous fait vraiment du bien. On imagine volontiers un sanglier, renard ou cerf qui nous ferait l’honneur d’apparaitre entre deux troncs.

Mais comme nous sommes en groupe et que nous ne sommes ni au petit matin, ni à la tombée de la nuit, nos chances d’observer des animaux sauvages sont très faibles.

Alors nous jetons notre dévolu sur les champignons. Il y en a de toutes les formes et de toutes les couleurs ! À part la célébrissime Amanite tue-mouches, je suis incapable de vous donner le nom de ceux qu’on a vus et photographiés. Peut-être que vous serez meilleurs que moi pour les identifier… En tout cas, aucun d’entre eux n’a l’air comestible !

Après une pause déjeuner qui recharge bien nos batteries, nous devons changer nos plans car des chasseurs sont sur le point de commencer une battue dans la zone dans laquelle nous nous trouvons. Ce n’est pas bien grave, ça nous rallonge de quelques kilomètres mais c’est l’occasion de découvrir une autre forêt, tout aussi belle.

En fin d’après-midi, nous montons les tentes et nous nous retrouvons tous autour d’un de ces feux de camp dont Julien a le secret pour partager une bière. Une fois la nuit tombée, nous repartons dans un coin de forêt où doivent se trouver des cerfs. Une fois arrivés, nous éteignons nos frontales et plongeons dans un silence religieux. Quelques minutes plus tard, nous entendons un premier cerf bramer. Il est rapidement suivi par un second. Nous ne pouvons pas les voir parce qu’il fait trop sombre mais nous les entendons très clairement : ils ne doivent vraiment pas être loin ! C’est un moment qui prend vraiment aux tripes, on ressent toute la puissance de la bête et on ne se sent pas grand chose à côté de la beauté de cette nature sauvage.

À défaut de cerf…

Il pleut toute la nuit et lorsque nous sortons de nos tentes au petit matin, nous sommes plongés dans la brume. Il ne fait pas bien chaud mais ici, le calme et la sérénité règnent. Malheureusement cette seconde journée s’annonce compliquée pour moi : de très douloureuses crampes d’estomac m’empêchent de marcher sereinement. J’ai dû prendre froid dans la nuit ou au réveil. Nous sommes donc contraints d’abandonner le groupe un peu avant midi, pour que je puisse me reposer et me réchauffer dans la voiture avant de rentrer à Paris. C’est une fin un peu abrupte, nous aurions bien passé cette nouvelle journée à randonner dans les belles forêts d’Ardenne belge mais malheureusement, quand ça ne va pas, ça ne va pas !

Parmi les autres participants, il y avait Anaïs et Thomas, un autre couple de français avec qui nous avons bien sympathisé. Thomas est photographe/vidéaste et il produit du contenu franchement top ! Allez donc faire un tour sur son site Noody Prod et sur sa chaine YouTube. Pendant le week-end, il a fait quelques photos super chouettes de nous deux qu’il a gentiment partagées :

Noody Prod

À votre tour !

Si vous avez vous aussi envie de partir vivre une micro-aventure en Wallonie, foncez voir les sites suivants :

Découvrez aussi…

Camping avec les ours bruns de Katmai

Où partir en voyage de noces quand on est photographes animaliers passionnés d’aventures ? En Alaska pour camper avec les grizzlys qui pêchent le saumon !

Une journée sur la sauvage Handa Island

Petite île sauvage du nord-ouest de l’Ecosse, Handa est une excursion idéale à la journée pour observer de près phoques, macareux et autres oiseaux marins.

Dites nous tout

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire *

Nom *

Site web

Trois excellentes raisons de donner son @ !

Trois excellentes raisons de donner son @ !

Connaître les nouveautés du site en avant-première Suivre les évènements qui rythment notre vie de photographes Recevoir tout de suite un joli fond d'écran pour habiller téléphone ou ordinateur

Bienvenue parmi nous ! Votre fond d'écran est en route...N'oubliez pas de vérifier vos spam et délivrez-nous de cette boîte maléfique si on est dedans !

Trois excellentes raisons de donner son @ !

Trois excellentes raisons de donner son @ !

Connaître les nouveautés du site en avant-première Suivre les évènements qui rythment notre vie de photographes Recevoir tout de suite un joli fond d'écran pour habiller téléphone ou ordinateur

Bienvenue parmi nous ! Votre fond d'écran est en route...N'oubliez pas de vérifier vos spam et délivrez-nous de cette boîte maléfique si on est dedans !