Cookies et Vie privée

Nos convictions sont fortes en ce qui concerne l’environnement.
Elles le sont aussi en ce qui concerne le respect de la vie privée de nos visiteurs.

Mesurer notre audience ?

Lors de la création de La girafe et le grizzly, nous sommes rapidement posés la question suivante : « Veux-t-on mesurer notre audience ? » Contrairement à ce que l’on peut en penser, la réponse n’était pas si évidente que ça pour nous. Après en avoir discuté et débattu, on a décidé que oui, il serait mieux pour nous d’avoir une idée du nombre de visites et du comportement de nos visiteurs. En fait, quand on parle de comportement, on aimerait juste savoir si le visiteur a lu plusieurs pages ou s’il est reparti aussi vite qu’il est arrivé.

A quoi ça sert ?

Mettons une chose au clair dès maintenant : nous n’avons pas créé La girafe et le grizzly pour gagner de l’argent. Si nous avons créé ce blog, c’est à la fois pour partager et transmettre notre passion pour le monde animal mais aussi pour essayer d’apporter notre pierre à l’édifice de la conservation des espèces. Comment ? D’une part en sensibilisant nos lecteurs et d’autre part en reversant l’intégralité des bénéfices que nous pourrions faire (en vendant des livres ou des photos par exemple) à des projets de conservation.

On a identifié le besoin de pouvoir connaître le comportement de nos visiteurs pour pouvoir mettre en avant de la meilleure des manières notre message de conservation des espèces. Dans le web d’aujourd’hui, il est possible de savoir très précisément qui est un visiteur, d’où il vient et même où est-ce qu’il a déplacé sa souris sur le site. Mais on trouve que ce genre de surveillance va vraiment trop loin. Alors on a décidé de limiter les paramètres que nous souhaitons obtenir à :

  • depuis quel site ou moteur de recherche est arrivé le visiteur ?
  • quelles pages il a visitées ?
  • combien de temps il est resté ?

Par quel moyen ?

La solution de facilité pour mesurer son audience, c’est d’utiliser Google Analytics. Etant complètement nouveaux dans l’administration de site internet, c’est ce qu’on avait choisi lors de la création de notre premier blog, Petit Parc autour du monde. Mais aujourd’hui nous ne voulons plus que Google continue de surveiller et de profiler nos visiteurs lorsqu’ils se rendent sur notre petit bout d’internet.

C’est pourquoi nous avons choisi d’utiliser Matomo comme logiciel de mesure de statistiques. Matomo est installé sur notre serveur et les informations qu’il collecte vont dans notre base de données. Personne d’autre que nous ne peut y avoir accès.

Quelles sont les données que nous collectons ?

L’adresse IP dont les deux derniers bits ont été anonymisée (c’est-à-dire au format 192.168.xxx.xxx), le système d’exploitation, le navigateur, la langue dans laquelle il est configuré et la résolution d’écran. Grâce à ces données, nous pouvons avoir une idée précise de quels types de périphériques sont utilisés pour consulter le site (ordinateur, smartphone, tablette). Nous avons aussi une estimation (à peu près fiable) du pays dans lequel se trouve le visiteur.

Matomo installe également un cookie. Ce petit fichier permet d’identifier individuellement un visiteur, à l’aide d’un code du style 72ca2ee774dc63d. C’est donc une identification complètement anonyme. Cela nous sert juste à savoir si cette personne est déjà venue sur le site ou si c’est la première fois. Notre objectif étant de savoir si le contenu que nous proposons est suffisamment intéressant pour susciter de nouvelles visites.

Notons que, si l’option « Ne pas suivre » du navigateur est sélectionnée, nous respectons ce choix et n’imposons pas le suivi.